Se réinventer pour 2018 – Mes meilleures astuces pour appliquer vos bonnes résolutions

Accoudée à la fenêtre de ma chambre, je respire l’air frais du matin. La neige a recouvert la ville de son manteau blanc, le ciel est clair et plein d’espoirs. Inspirée par le spectacle de la nature, j’imagine cette nouvelle année et me laisse rêver à tout ce que je souhaite :

  • Reprendre une activité sportive,
  • Manger plus sainement,
  • Être plus à l’écoute des autres,
  • S’affirmer, …

Je m’arrête alors dans ma frénétique transcription. C’est autant de pensum que je risque une fois encore de ne pas respecter. Cette liste qui d’année en année s’agrandit ne fait qu’amenuiser mon énergie pour les réaliser.

Ces pensées résonnèrent alors en moi et me firent l’effet d’un électrochoc. Tel Archimède dans son bain je me suis écriée : « Eurêka ! ». Avant d’établir une quelconque liste, il serait peut-être plus judicieux, me dis-je, de revenir sur mon année pour comprendre où sont les failles….

Qu’est-ce qui fait qu’au fil des mois je renonce en partie à mes résolutions de janvier ? Pourquoi toute l’énergie de ce renouveau qui m’habite me quitte peu à peu jusqu’à ne plus être qu’un lointain souvenir ? Pourquoi ai-je abandonné ? Suis-je trop nonchalante ? ou trop exigeante ? Mes convictions sont-elles superficielles ? Qu’est-ce qui fait que j’ai échoué ?

Autant de questions auxquelles, vous aussi, vous devez répondre avant de vous lancer éperdument dans la liste de vos bonnes résolutions….

Alors voici du haut de mes 23 ans, les conseils que j’ai glanés ici et là et les expériences de vie qui ont amené ma réflexion au point où elle en est aujourd’hui :

  • Conseil n°1 : s’affirmer et ne pas subir l’influence du monde extérieur

La première chose qui me vient en tête, lorsque je me remémore mon année 2017, est la grande influence de mon entourage sur mes pensées, mes actes.

Nos proches font ce que nous sommes, parfois malgré nous. Ils projettent souvent leurs peurs sur nos projets, nous incitent, sans mauvaise intention, vers des choses que l’on s’était promis de ne plus faire.

Que ce soit notre entourage ou même le monde extérieur, nous sommes sans cesse tiraillés. Il faut avoir une force de caractère inébranlable pour rester camper sur ses résolutions, et je félicite chacun d’entre nous qui essayons jour après jour de respecter nos valeurs, malgré ce que notre environnement renvoie de nous.

Mon astuce ? Parlez en début d’année à votre entourage de vos résolutions, faites-leur comprendre l’importance pour vous de réaliser ces challenges, et également l’influence qu’ils peuvent avoir malgré eux sur vous. Demandez-leur de vous accompagner dans vos objectifs. Ils seront ravis de constater la confiance que vous leur portez et vous aideront avec joie dans vos divers projets.

  • Conseil n°2 : Avoir des objectifs précis et mesurer son évolution

Mon deuxième conseil est de définir des objectifs précis. Et également de les inclure dans une démarche globale : prendre note de chaque pas en avant, de chaque victoire.

Si par exemple vous souhaitez reprendre le sport, précisez le taux horaire par semaine, les objectifs de poids à atteindre et tout cela sur une durée limitée. Prenez également le temps de remettre cet objectif dans vos priorités de vie, comme par exemple avoir une meilleure forme physique et maintenir son état de santé à son plus haut niveau.

Je vous conseille de ne pas lister vos objectifs comme si vous alliez faire vos courses. Prenez le temps de définir les choses proprement, et conservez toujours ces résolutions à porter de main, pour de temps à autres vous y replonger et ressentir à nouveau toute l’énergie qui vous à pousser à les écrire.

Coup de pouce ? Utilisez un tableau d’objectifs (pour en savoir plus cliquez ici). Il vous aidera a constater votre évolution.

  • Conseil n°3 : Ne pas voire trop grand dès le début, se féliciter à chaque petite victoire

Je vous invite également à ne pas mettre la barre trop haute. Nous sommes souvent bien trop exigeants envers nous-mêmes. Le fait de ne pas atteindre vos objectifs va éroder votre estime de vous et cela impactera fortement votre énergie mentale. Il est surement préférable de commencer par des objectifs simples et réalisables. De ce fait, inconsciemment vous vous féliciterez et cela renforcera votre envie d’aller plus loin.

  • Conseil n°4 : Se laisser une marge de progression et ne pas s’interdire de modifier ses objectifs au fil de l’année

Ayez une vision globale de vos envies et fixez vous des objectifs progressifs. Modifier ses objectifs régulièrement pour qu’ils soient toujours « challengeants » et aussi pour qu’ils correspondent à vos rythmes de vie. Pour moi, qui suis étudiante, en période de partiels, mon énergie est concentrée particulièrement sur ce point chaud de mon planning, et mes résolutions passent au second plan.

Alors dans ces moments-là, plutôt que de se relâcher et d’abandonner ses résolutions, vous pouvez vous accorder de baisser vos exigences un temps, en essayant malgré tout de conserver a minima les habitudes que vous avez réussi à mettre en place. Mais si durant cette période vous échouez, ne vous blâmez pas. Les aléas de la vie sont à prendre en compte et personne n’est infaillible.

La solution ? Accepter l’échec, analyser la situation qui vous y a conduit, ne surtout pas se culpabiliser, et se remettre en route.

  • Conseil n°5 : être patient et adopter une démarche globale.

L’esprit et le corps ont besoin de temps pour assimiler les choses. Que ce soit des leçons ou des habitudes, il faut accepter ce temps d’adaptation. Pour être certain que nos résolutions vont s’ancrer dans nos vies et devenir une réelle routine, il faut ne pas bousculer nos anciens modes de vie d’un claquement de doigt.

On oublie trop souvent que nous sommes des animaux et que nos cycles sont régis par la nature. Dans nos sociétés où tout va trop vite, avec nos habitudes de surconsommation, nous pensons que nous pouvons tout obtenir de droit et à l’instant où nous le décidons. Or c’est loin d’être le cas. Et ne pas en prendre conscience serait finalement prendre le risque de renoncer, suite à une frustration trop grande.

A retenir : La patience et la persévérance sont aussi les clés de la réussite
. « Tout vient à point à qui sait attendre »

  • Conseils n°6 : S’avoir s’écouter, et comprendre ce qui nous faire échouer

Apprendre à se connaître, apprendre à connaître ses fonctionnements, ses réactions face à l’échec, et comment se rebooster, fait partie de la solution. Vous aurez beau suivre tous les meilleurs conseils du monde, l’important est de savoir s’ils vous correspondent. Pour en avoir le cœur net, il faut mettre les conseils et astuces en action, et ainsi vous saurez si cela vous est bénéfique.

Mon conseil ? Face a la difficulté on oublie trop souvent les bons conseils. Alors écrivez-les et gardez cette liste auprès de vous, au cas où.

  • 
 Conseil n°7 : Se déculpabiliser.

« Il n’y a pas d’échec. Soit on réussit, soit on apprend. »

  • 
 Conseil n°8 : Entreprendre une démarche d’amélioration continue

Selon moi il est essentiel de concevoir ses résolutions comme une routine de vie pour qu’elles deviennent des habitudes ancrées. Savez-vous pourquoi nous avons des habitudes, pourquoi nous instaurons dans nos vie la même petite routine ? C’est une solution pour notre organisme d’économiser son énergie. Le fait qu’en début d’année nous changions tout d’un coup requière un grand dynamisme.

Astuce : Inclure vos nouvelles résolutions dans une routine et visualiser chaque matin ses objectifs, affirmant avec forces vos résolutions.

De mon côté, le début d’année sonne comme un nouveau départ. L’heure où je remets tout en ordre pour démarrer un nouveau chapitre de ma vie, l’heure où j’efface mes déceptions, accepte mes échecs, et renoue avec mes passions. Par ce biais, je me permets de visualiser la vie dont je rêve, la personne que je souhaite devenir, les actions que je veux menées. C’est ainsi que mes objectifs de l’année se dessinent et mes résolutions prennent alors vie.

Résultat des courses ? Que vous ayez réussi ou non à tenir vos résolutions, cela vous apprendra à vous auto-discipliner.

Et je suis certaine que d’année en année cette compétence grandira en nous et il arrivera ce jour de décembre où nous penserons à faire notre liste de bonnes résolutions, puis nous réaliserons que finalement, nous les avons toutes tenues.

Ce premier article fait partie d’un événement interblogueurs organisé par Olivier Roland du blog Devenez meilleur, Le développement personnel pour les gens intelligents. Si vous avez aimé mon article, n’hésitez pas à voter en cliquant ici

Merci de votre participation et à bientôt avec de nouveaux articles…

2 commentaires

  1. Un article dans lequel je me reconnais beaucoup, surtout pour le conseil N°1…

    J’ai vraiment hâte d’en savoir plus. Quelle études, quels projets, tes coins préférés dans Paris…

    Je crois que je suis ta première abonnée Youtube, on ne sait jamais si tu deviens célèbre, je serais ta première fan 😉

    1. Ton enthousiasme ne peut que me pousser vers l’avant 😀
      Je viens d’ailleurs de poster ma première vidéo … je la trouve imparfaite mais j’espère vivement m’améliorer dans le montage vidéo 🙂 As-tu de ton coté une chaîne ? Ou préfères-tu l’écriture au montage ? 🙂
      A bientôt, sur ton blog ou sur le mien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *